Bio


Version l'album intime de Star Ac'2

A Saint-Yorre où elle vivait avant de jouer ''les châtelaines,, on ne voyait pas beaucoup Nolwenn. En semaine, elle filait en cours de droit américain à la fac de Clermont-Ferrand; le week-end, elle fonçait au supermarché. Pas pour faire les courses mais pour gagner les quelques Euros qui lui permettaient de payer ses cours de chant à Paris, dont certains avec Armande Altaï.
Après le conservatoire, le violon, le piano, le chant classique et un goût prononcé pour la variété ''sans oser franchir le pas,,, c'était le moment ou jamais de se lancer.''Ce que j'ai de plus que les autres? Pourquoi j'ai été retenue au casting? Je n'en sais rien. Je ne comprends toujours pas. ,,En attendant, elle a décidé de trvailler dur comme Jennifer, se laisser aller à la solitude comme Patrice et, comme J.-P, déconner à mort de temps en temps. Mais Winnie, comme la surnoment ses proches, n'a pas eu le loisir de montrer ses talents de pitre, vu l'ambiance!'' Je n'ai amais perdu de vue qu'il sagissait d'une compétition, on est tous venus pour gagner. Avoir été sélectionnée, c'était déja gravir une marche de l'escalier. ,, Elle sait que la route pour arriver tout en haut est semée d'embûches.'' Mais je sais aussi que j'ai le public derreère moi et cela me fait plaisir. Je ne m'occupe plus du reste. Cela ne m'interresse pas. Au château, que personne ne soit avec moi, je m'en fous!,, Nolwenn, qui sait tirer les cartes, avait tiré l'étoile au casting, symbole de la star academy, et y avait vu en signe de destin. La fille du footballeur Jean-Luc le Magueresse va-t-elle à son tour connaître la célébrité? Et prouver à son père, qui a quitté la maison quand elle avait douze ans, qu'elle se débrouille tres bien toute seul, avec sa maman et sa grand mère?


version écrite par sa mère
A l’âge de quatre ans elle quitte la Bretagne pour Paris, puis Lille, et revient finalement à Guigamp en 1990, le dernier club où jouera son père footballeur professionnel ; c’est aussi l’année de naissance de sa petite sœur Kay. En 1992 son père abandonne sa famille. Nolwenn va alors connaître des années difficiles, d’autres déménagements relatifs aux problèmes de travail de sa mère. En décembre 1993 toute la famille emménage chez les grands parents.  

Sa mère qui travaille à Lille et voyage beaucoup dans le cadre de ses activités rentre tous les week ends à Saint Yorre. C’est une période difficile pour Nolwenn et sa petite sœur qui d’une certaine façon seront soulagées quand en 1996 leur mère perd son emploi. De cette période d’enfance Nolwenn garde l’amour de la mer, de la Bretagne et des légendes celtiques. Elle garde aussi une grande faculté d’adaptation aux personnes et aux situations nouvelles (elle a fréquenté six écoles différentes de quatre à onze ans).:50:  

C’est sa professeur de musique au collège des Célestins à Vichy qui en classe de sixième lui conseille d’apprendre le violon car elle détecte en elle de grandes facilités pour la musique. Le violon que Nolwenn utilise lui a été offert par sa grand mère qui elle même le tenait de son père.  

A l’âge de treize ans elle gagne le concours des hypermarchés Cora « les écoles du désert » et part pour dix jours au Mali pour une mission humanitaire qui la mène de Gao à Tombouctou. En 2001 quand elle intègre la faculté de droit de Clermont – voie de sortie si le chant ne marche pas – elle pense faire une carrière diplomatique pour travailler à l’ONU ou dans une ONG, cette expérience lui ayant fait prendre très tôt conscience des problèmes du Tiers Monde.  

Aux problèmes financiers liés à la perte d’emploi de sa mère vont s’ajouter la maladie de son grand père. En effet en 1994 elle va côtoyer la souffrance liée au cancer puis le décès rapproché de ses deux arrière-grand mères. Son côté sombre actuel n’est certainement pas sans rapport avec cette période.  

En juillet 1998 elle est choisie par le Rotary Club de Vichy pour partir en échange un an aux Etats Unis, elle part en sachant qu’elle ne reverra pas son grand père qui décèdera en novembre 1998. Pour Nolwenn le moment de cet au revoir qui est en fait un adieu reste un moment déterminant de sa vie ; elle a d’ailleurs écrit une chanson sur ce thème.  

Cette année aux Etats Unis est dure puisque cela signifie un an sans voir sa famille, chose difficile lorsque l’on a seize ans. Ce n’est pas simple mais Nolwenn en ressort plus forte – et totalement bilingue. Là bas elle se fait de vrais amis et deux nouvelles familles avec lesquelles elle a toujours de très nombreux contacts. Très longtemps Nolwenn va se sentir mal à son retour en France car elle se sent plus américaine que française. Elle ne sait plus très bien où est sa vraie place. A cette époque à Cincinatti (Ohio), elle fera un petit stage de deux jours dans une Performing Arts School (type « Fame ») que fréquente l’un de ses amis. Cette école lui donnera certainement l’envie de postuler plus tard à Star Academy.:17:  

C’est à son retour des Etats Unis qu’elle décide de prendre des cours de chant classique et délaisse un peu le violon. En fait Nolwenn chante depuis toujours mais elle pense qu’elle peut se perfectionner et avoir des bases solides avec le chant lyrique. Au conservatoire de Vichy, madame Berthaut Fontanille, son professeur, la guide, puis Nolwenn intègre le conservatoire régional de Clermont Ferrand où elle ne restera pas longtemps car elle aime toutes les musiques et trouve cet univers trop cloisonné.   

La suite, vous la connaissez ; elle hésite à envoyer une cassette pour le casting de « Star Academy » mais sa mère lui conseille de le faire en lui disant que ce sera l’expérience d’un casting, puisqu’elle n’en avait jamais passé ; de plus toutes deux restent convaincues que le profil classique de Nolwenn lui sera fatal. Le destin en a décidé autrement … Il est aussi important de préciser que Nolwenn n’a pas pour le casting été pistonnée par Armande Altaï comme le prétendent certaines rumeurs. La vraie version est la suivante : en suivant le premier opus de Star Academy, Nolwenn est fascinée par le personnage qu’est Armande et apprécie le haut niveau et la qualité de ses cours. Elle décide donc de s’inscrire dans sa classe de chant et travaille le week-end comme caissière pour financer ses cours et les allers-retours sur Paris. En juin Nolwenn envoie finalement une cassette, même si elle reste passionnée pour le chant lyrique et à peur d’être cataloguée pour toujours dans ce milieu où les étiquettes sont trop facilement distribuées. Nolwenn a conscience du danger et n’étant pas sûre d’elle, n’en parle à Armande qu’une fois sélectionnée. D’ailleurs d’autres élèves de la classe d’Armande ont aussi tenté leur chance dans le casting, sans succès. De plus la production et la maison de disques (Universal) ont des critères très pointus. Il faut aussi ajouter que durant toute la phase de sélection dans les locaux de TF1 Armande n’a jamais été présente, se consacrant à sa classe de chant et à son travail personnel d’artiste.   
:29:

Photo de son père qui l'a quittée:

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site